Juliette, volontaire française en Allemagne, au centre de documentation du mémorial du fort d'Oberer Kuhberg à Ulm

Bonjour à tous, hallo zusammen, Grüß Gott (il faut bien s’adapter aux coutumes du pays. Pour les novices : Grüß Gott, littéralement „Salut Dieu“, est l’expression utilisée dans le sud de l’Allemagne et en Autriche pour se saluer. Le mieux en roulant le „r“ :D)

Je m’appelle Juliette, j’ai 23 ans et je viens, originairement, de France. J’ai habité à Chambéry, une petite ville champêtre au milieu des montagnes. J’ai ensuite quitté les montagnes idylliques pour étudier trois ans à Lyon, puis un an à Aix-en-Provence (là, les Allemands disent: « Provence! »). Je vous raccourcis pas mal de choses, sinon vous ne lirez jamais la fin. L’an dernier, j’ai étudié à Tübingen, dans les environs de Stuttgart, où j’ai écrit mon mémoire de master.

Paula, volontaire allemande en France, au Centre Mondial de la Paix à Verdun

Hallo und Salut! 

Ich bin Paula und melde mich aus Verdun.

In den letzten 18 Jahren wohnte ich bei meinen Eltern in der brandenburgischen Provinz „Abseits der Städte/ In Dörfern, die mit "ow" oder "itz" enden“.

Doch irgendwann wird das 360- Seelen- Dorf zu klein und die Wände im Kinderzimmer kommen näher.  Wenn das der Fall ist, heißt es Abschied von den Lieben zu nehmen und in unbekannte Gebiete aufzubrechen.

Ich bewarb mich vor einem Jahr bei Aktion Sühnezeichen Friedensdienste. Dann folgte das Auswahlseminar, die Annahme für ein Projekt (Juhu!), das Abitur und im September begann mein Friedensdienst im Centre Mondial de la Paix (Weltfriedenszentrum) in Verdun.

Florence, volontaire française en Allemagne, au musée de l'homosexualité et auprès de la communauté juive, à Berlin

Bien le bonjour à tous,

A l'instar du magazine européen Paris Berlin, je suis ravie de vous faire part dans ce blog franco-allemand de ma vie de volontaire française expatriée en Allemagne, plus exactement à Neukölln, quartier récemment tendance de Berlin (et oui après deux mois de vie Outre-Rhin, j'ai déjà pris quelques petites habitudes typiquement berlinoises, à savoir, toujours se présenter en donnant le nom de son quartier). Après avoir fini mes études à Paris, et après avoir expérimenté les paysages canadiens neuf mois durant, j'avais très envie de revenir à mon premier amour...l'allemand. Oui l'allemand que j'ai choisi en première langue dès la 6ème... Ô l'allemand. Il faut croire qu'après mes voyages en touriste à Berlin, mon Erasmus à Constance, il me fallait plus. Plus que les souvenirs des cours d'histoire, que de la Seconde Guerre Mondiale, que les 99 Luftballons de Nena, que les Bretzel et que les Gummibärchen (aussi bons soient-ils).

Le Comité d'ASF

Pour plus d'informations, merci de vous adresser au bureau parisien d'ASF, le Comité d'ASF

Contact

ASF en France:
Ines Grau
86, rue de Gergovie
75014 Paris
Tel: 0033 (0)1 45 43 31 24
E-Mail: grau[at]asf-ev.de